Opération Belle-île en l'air

.

Décollage avec 15km/h de vent sur l'aérodrome de Belle-île à 18h50 après une attente pesante face aux conditions de vent incertaines, cap sur le port de Palais

 

 

 

Attente en palier, à 600m d'altitude, du départ de la vedette d'assistance. Son sillage dans le port de Palais confirme sa vive allure et lève mon doute sur son départ.

 

 

 

 

Départ pour la première branche cap 60° vers l'île de Houat.  La radio est restée bloquée en émission depuis le départ, ce qui explique les problèmes de liaison avec la vedette. L'accus de la radio est vide.  Petit exercice acrobatique pour changer cet accus.

Autre petit souci, les gilets autogoflables montés sur le paramoteur pour l'insubmersibilité me masquent la vue du réservoir m'empêchant de contrôler le niveau de carburant restant et nécessaire pour aller de Houat au continent. Après un long exercice de contorsion, j'arrive à apercevoir le niveau du carburant.  Il est satisfaisant. Survol du passage du Béniguet à l'ouest de cette île à 19h15.  La vedette marche plein gaz pour ne pas me perdre car avec mes 35km/h + les 10km/h de vent je file à 45km/h (25noeuds).  Vol en crabe cap 20° direction le Port du Crouesty dans la baie de Quiberon avec un vent ouest soutenu.  Sous mes yeux émerveillés l'entrée du Golfe s'ouvre. Les bateaux ont de la gîte et l'arrivée va se faire par un vent soutenu pour mon parapente à moteur. Je m'inquiète de l'axe de l'atterrissage prévu qui doit être sous les rouleaux de la pointe de Pornavalo et par conséquent turbulent. Un passage à basse altitude sur le bassin d'entrée du Port du Crouesty me le confirme par une amorce de fermeture de mon aile. Je remet les gaz pour m'orienter de l'autre coté de la baie où l'atterrissage est très étroit mais beaucoup plus calme face à la mer.  Atterrissage à l'entrée droite du port du Crouesty devant la chapelle de Saint Gildas de Rhuys à quelques mètres de l'eau.

Altitude maximum: 860m
Durée du vol: 1h40
distance parcourue:46.8 kms
Taux de chute maximum : 6m/s
Taux de montée maximum : 3.2 m/s

Merci à l'équipe du Yacht club du Crouesty (YCCA) pour son assistance technique. A Plastimo pour le matériel d'insubmersibilité et à tous mes proches qui m'ont soutenu dans cette entreprise.
Christophe CHARON ( Photographe aérien en paramoteur sur la presqu'île de Rhuys )

Aller aux